• Laurence Devillard

Deuil & confinement​


Le chanteur des « « mots bleus nous a quitté, tout doucement, loin de ses proches qui n’ont pas pu l’accompagner dans ses derniers instants. Les funérailles auront lieu loin de la foule des fans. Pas de grand-messe, comme la disparition des chanteurs, comédiens, acteurs, nous en donne souvent l’occasion.

Combien sont-ils aujourd’hui tous ces anonymes, en ce temps de confinement, à partir ainsi seuls, loin de ceux qu’ils aiment et qui les aiment ? Nombreux !

Et nombreux sont ceux qui vivent une double injustice. La perte de l’Autre est toujours une injustice et il est injuste que ce départ se fasse ainsi presque « en catimini ».

A la douleur de la perte, au chagrin, s’ajoute la culpabilité de ne pouvoir être là pour les derniers instants, de peut être aussi avoir le sentiment de ne pas avoir tout fait pour trouver une solution face à cet interdit opposé pour cause de risque de contamination, et peut être encore ressentir le sentiment d’abandonner son parent, son frère, sa sœur, son enfant.

Ce moment d’impuissance qui accompagne tout deuil est alors exacerbé. Le désarroi devant cet événement incommensurable est terrible.

Alors, ne restez pas seul avec votre désarroi, faites-vous aider.


0 vue